infos de Contact

Masseria La Scalella
Rue Provinciale 141
Manduria (TA)
Italie

Numéros de Téléphones
+39 335 6508360 Rosanna
+39 335 6167690 Pino
+39 3289289207 Bureau

Email
iolescalella@gmail.com

Masseria La Scalella ou Scaledda

Elle est installée sur les Serre della Marina le long de la route provinciale “Tarantina”. Un privilège du roi normand Guglielmo il Buono (Guillaume le Bon) de 1172 cite ce hameau comme faisant partie de la grange San Pietro in Bevagna (délimitée par des fortifications). On accède à la ferme par un porche en arcade ouvrant sur un couloir central desservant sur les côtés les différents bâtiments qui accueillent les animaux. Le complexe est composé d’un corps de ferme imposant autour d’une petite cour. Une tour, défendue par des grilles doubles sur les côtés les plus vulnérables constitue la partie originale de la ferme. Elle possède un accès en hauteur, auquel on parvient par un escalier à double rampe en pierre dure. Au fil du temps, la tour a été complétée par de nouveaux corps de bâtiments sur l’Ouest et l’Est ; formant désormais l’ensemble. Le bâtiment principal de la ferme est aménagé au premier étage pour accueillir les maîtres du lieu tandis que le rez-de-chaussée accueillait les pasteurs et les animaux, outre les locaux pour l’élaboration du lait. Les voûtes du complexe sont en berceau et en ogive.

Les terrains de la ferme comportent deux grandes citernes réservoirs. La première se trouve à quelques mètres de la ferme, la seconde un peu plus loin dans le maquis, encore très diffus dans ce hameau : les deux réservoirs comportent des abreuvoirs pour les animaux. Le prince Imperiali di Francavilla acheta au XVIIe siècle une défense appartenant à la famille De Donno. Cette défense fut incorporée à la Masseria La Scalella acquise par la famille Imperiali au XVIIIe siècle. À cette époque, le mas possédait un nombre important d’animaux de trait et d’élevage, environ 100 tomoli (le tomolo est une ancienne mesure agraire correspondant à 6 800 m²) et 200 tomoli de maquis, probablement utilisés pour les pâturages. En 1804, Masseria La Scalella comptait 360 tomoli, tous de maquis. Giovanni Schiavoni devient propriétaire de la ferme en 1827. Entre 1840 et 1850, son neveu mène à bien la première rénovation des anciens locaux de la ferme, ajoutant de nouveaux bâtiments et formant la Masseria La Scalella telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Un muret de pierres sèches renforcé de colonnes en maçonnerie délimite encore le périmètre des terrains qui appartenaient à la Masseria La Scalella au XIXe siècle. Outre les colonnes, le déroulé du muret présente également des « finete » pierres délimitant les propriétés feudataires, presque toutes hautes d’un mètre environ au-dessus du chemin, avec des signes sur le chapiteau. Ce muret part du hameau Urmo et longe le hameau Trecento Tomoli, Masseria La Scalella et la forêt Rosamarina, pour aboutir sur la provinciale « Tarantina ».